impression


meyrin, 11.06.2017

Virages « aveugles » à Meyrin GE. Les participants pour le tour de qualification au centre TCS à Meyrin n’auraient pas pu être plus différents les uns des autres. Leur âge variait de 25 à 63 ans et c’était la même chose pour leurs voitures. Elles allaient de la Renault Clio Williams avec près de 300 000 kilomètres au compteur au SUV premium moderne. 


Pour décrocher l’une des deux places convoitées du tour final des huit derniers, les conducteurs devaient démontrer leurs aptitudes. Cela englobait le slalom et le freinage d’urgence sur chaussée humide qui, avec différents types d’asphalte, avait une adhérence relative. L’aptitude à manier la pédale d’accélérateur joua un rôle déterminant pour cet exercice. À cela s’ajoutait la technique des virages, avec l’orientation du regard dans les virages « aveugles ». 

 

Envie d’apprendre. L’instructeur du TCS Daniel Hoffmeyer et les deux experts du CSR (Conseil de la sécurité routière) Philippe Desarzens et Alex Da-Rin jugeaient l’état des véhicules – sans se faire remarquer des participants. Ils évaluaient également l’attention, les questions et les avis, la discipline, l’envie d’apprendre et les progrès. Philippe Desarzens complimenta les participants: « Ils sont tous disciplinés, attentifs et ont envie d’apprendre. » Alex Da-Rin en était également particulièrement heureux: «  C’était vraiment bien de passer mon dernier jour de travail avec des conducteurs montrant autant d‘intérêt ! On remarque que la compétition motive énormément les gens, et c’était une fois de plus extrêmement difficile de sélectionner les bons gagnants. »

 

Les deux vainqueurs de Meyrin sont Lucas Martini (25) sur Audi Q3 et Christoph Zbinden (25) sur Mini Countryman. Bonne chance pour la finale du 1er octobre 2017 à Stockental!

 

Texte et photos : Benjiamin Albertalli